Chargement

18 Janvier 2020

Femme Dofen Awards

Honorons les femmes leaders pour leurs accomplissements .

18 Janvier 2020

Femme Dofen Nominee

Nominee honor and recognition of extraordinary women
arrow_left
arrow_right

Inscription à la deuxième édition dans :

jours
heures
minutes
secondes
Prénom

Nom

Email

Telephone

Message

À propos

Femme Dofen Awards


Femme Dofen Awards vise à souligner à l'encre indélébile l’apport exceptionnel des femmes leaders issues de différents secteurs et sur tout le territoire Haïtien. Elle les présente comme des repères pouvant inspirer d'autres femmes à faire la différence por changer positovement leurs communautés. Les nominées doivent démontrer qu’elles changent le cours des choses via leurs actions et réalisations. Elles doivent symboliser à leur manière la réussite au féminin.

La Femme Dofen est celle qui pose des actions novatrices, dont l'existence témoigne de réalisations extraordinaires et qui fait montre d'un leadership visionnaire. Ainsi, vous êtes invités.es à nommer autant de femmes puissantes et inspirantes que vous connaissez.

Le prix Femme Dofen Awards est organisé dans le but de récompenser et de prendre pour repère des femmes qui excellent dans des domaines divers dans leur communauté. Ces dernières, âgées entre 20 et 55 ans, peuvent être des entrepreneures, des artistes, des chercheuses, des journalistes, des médecins, des avocates, des sportives, des militantes, des techniciennes, des féministes… entre autres.

Femme Dofen Awards est la récompense du travail bien fait décernée aux femmes qui œuvrent pour le bien de leur communauté et qui se battent tous les jours pour apporter du positif partout où elles vont. Attendez la prochaine édition pour nommer votre Femme Dofen et pourquoi pas vous signaler vous-même pour en devenir une.

Au nom de toute l'équipe, je vous convie à visiter le site du concours.

Diane Bissereth
    * L’inscription est gratuite
    * Toutes les femmes haïtiennes d’ici et d’ailleurs peuvent participer au concours “Femme Dofen Awards”
    * Les candidates doivent avoir entre 18 et 55 ans
    * On peut soumettre soi-même sa candidature ou être nominée par une autre personne
    * Chaque candidate peut être nominée dans une seule catégorie
    * Une lauréate peut être nominée que trois années consécutives mais dans trois catégories différentes
    * A partir de trois prix, l’inscription de la candidate ne sera pas considérée dans le cadre de cette initiative
    * La candidate doit être en fonction au moment de sa nomination ou fournir des preuves de son activité
    * Les lauréates seront honorées lors d’une soirée et auront le titre (Femme Dofen)
    * Une fois soumise, vous ne pourrez pas modifier vos réponses
    * Seules les lauréates seront contactées après leur sélection
    * Au total trente femmes seront nominées “Femme Dofen”: quinze en Haïti et quinze au niveau de la diaspora

Les catégories sont représentées ainsi:

    Média et communication
    Émancipation des femmes
    Entrepreneuriat
    Professionnelles
    Culture-Art-Divertissement
    Jeune leader (entre 18 et 20 ans)
    Littérature

Chaque année au 1er décembre les inscriptions seront ouvertes sur le site pour recevoir les candidatures. Pour nominer une femme ou s’auto nominer, vous devez suivre ce schéma :

    * Information sur la nominatrice (nominator)
    * Information sur la nominée (candidate)
    * Remplir le formulaire selon la catégorie
    * Données financières (seulement pour la catégorie entrepreneuriat)
    * Lettre de référence (e-mail de la personne de référence) seulement pour auto nomination
    * Papiers légaux de l’entreprise (avec votre nom comme propriétaire/ catégorie entrepreneuriat)
    * Photo haute resolution (buste)
    * Biographie de la candidate (version word)

Le Comité de Sélection examine chaque dossier pour vérifier que la candidate répond aux critères de sélection de la catégorie dans laquelle son dossier est soumis. Une fois sélectionnée pour la 2e étape, la nominée sera avisée.

Femme Dofen Awards se réserve le droit, à sa seule discrétion, d’éliminer une lauréate suite à de nouvelles données judiciaires ou faux et usage de faux.

La liste officielle des Femme Dofen sera rendue publique le 30 décembre de l’année en cours. La cérémonie d’awards aura lieue en janvier de l’année suivante.

Kettia Denescar
Secteur médiatique

Très impliquée dans sa communauté, Kettia est la Coordonnatrice du Cercle des Étudiants Entrepreneurs d'Haïti (CEEH) pour la commune de Saint Marc et Vice-Présidente Développement de la JCI Saint Marc. Elle a été sélectionnée par la Foundation Hult Prize pour son sens de leadership comme « Campus Director » pour organiser le plus grand concours d'entrepreneuriat social dans son université. Jeune femme pleine de vie, elle est l’une des rares jeunes femmes journalistes à occuper le poste de Directrice d'informations à la « Radio Évolution Inter de Saint Marc ».     

Kattiana Duverneau
Secteur droit des femmes

Figure de proue de la lutte pour l’émancipation des femmes du département du Nord, Kattiana est la fondatrice/Coordonnatrice générale de l’Association des Femmes Universitaires du Cap-Haïtien-Nord (AFUCH-Nord). A travers cette dernière, elle organise des activités qui réunissent une centaine de jeunes filles autour des thématiques suivants : leadership féminin, entrepreneuriat, violence basée sur le genre, développement durable et autonomisation de la femme. Très connue dans son entourage pour ses différents travaux, elle a été choisie pour faire partie du Comité Local des Jeunes du Cap-Haïtien, instance Présidentielle (CNIISJ), dans le but de faire le lien entre l'exécutif et les jeunes de la communauté capoise. De 2018 à nos jours elle anime l’émission “ESPAS FANM YO” où elle expose la réalité quotidienne des jeunes et des femmes en faisant passer leurs revendications.

Fabiola Coupet
Secteur médiatique

Fabiola Coupet is the fresh female voice that's taken over Haitian radio airwaves with her afternoon traffic jam show, BibiNètalkole. Voted Top woman of influence in March 2018, Fabiola is a writer by trade with 10+ years of experience as a communications professional. Her concise style of writing & expression has helped many a story finds its voice through effective copy and multimedia. A vibrant host & MC, Bibi uses her voice to create conversation comfort zones for her talk-show guests and an ambiance for all types of events. With equally passionate women, she recently launched “Fanm Nètalkole,” a platform by women for the empowerment of women and men. Bibi is currently working on expanding her digital footprint. With the creation of her upcoming blogs “just Bie” and “folichèf” she’s growing her brand steadily and making her presence felt both online and in her industry. 


Thermidor Villane
Secteur agricole

Originaire des Cayes, Villane est étudiante en 4e année d’Agronomie à l’American University of the Caribbean (AUC). Celle dont la devise est « Une Haïti est possible avec une nouvelle classe d’entrepreneurs » est une passionnée de l’entrepreneuriat. Elle est la Co-fondatrice et responsable marketing de « Ecolobelle », une entreprise collective située à Bergeaud aux Cayes qui offre des services en horticulture tels que : Design, aménagement des terrains et landscape. Pour elle, entreprendre c’est tenter mille recettes avant de trouver la bonne formule, c’est se donner une chance de transformer sa vie et celle de son entourage, tout en cultivant une farouche volonté de réussir.  Membre du Rotaract club des Cayes, Villane Thermidor qui a des compétences en transformation laitière est en somme une entrepreneure, une future agronome et une chercheuse.

Nadine Anilus
Secteur droit des femmes

Nadine est la fondatrice de l’organisation Rezo Fanm Kapab d'Ayiti (REFKAD), réseau d’organisation de Femme et féministe qui milite en faveur du respect des droits des femmes et filles). Cette structure comprend plus de trente (30) organisations et regroupements de femmes basé à Carrefour avec des partenaires sur d’autres régions d’Haïti. Surnommée Tina par ses proches, elle est l’actuelle Coordonnatrice Genre/Développement pour l’Organisation Non-Gouvernemental (ONG) Vivario Haïti. Elle est entre autres l’instigatrice d’un centre de lessive moderne pour les lessiveuses de Rivière froide à Carrefour et d’un centre professionnel pour femme de maison, jeunes filles prostituées, filles en domesticité et femmes mères chefs de famille.     


Régine Tessa Diègue
Secteur droits des femmes

Paralysée dès l’âge de sept ans à cause d’un vaccin, Régine s’est distinguée par ses actions dans le secteur des droits humains principalement les personnes handicapées dans le Nord. Elle a créé le « Mouvement pour l’Intégration et l’Émancipation des Femmes Handicapées », cette organisation est constituée de femmes handicapées, épouses des personnes handicapées et les mamans des enfants handicapés. Régine organise chaque année deux événements majeurs « Noël des Enfants Handicapés » festivité au cours de laquelle elle distribue des jouets, des plats chauds aux enfants afin de les aider à sourire et de les rendre heureux. Et la fameuse « Fête des Mères Handicapées » une journée récréative au cours de laquelle les convives partagent des cadeaux entre elles et reçoivent des kits alimentaires. 


Sabine Martelly
Secteur droit des femmes

Surnommée reine de l’humanitaire, Sabine s’est intéressée dès son plus jeune aux démunis, sans même comprendre le sens de ses actions. Elle plaidoyait pour ses camarades à l’école. En 2005, elle a créé l’Asosyasyon Fanm Kore Fanm (AFKF) dont les actions visent à répondre aux cris des personnes en situations nécessiteuses un peu partout dans le pays. Elle a aussi fondé le Centre Professionnel Fanm Kore Fanm de par lequel elle a institué le programme « Rédemption » qui consiste à donner un nouveau départ, à redonner de l’espoir aux travailleuses de sexe en les offrant une profession gratuite leur permettant de changer de vie. Son engagement dans la cause pour l’émancipation des femmes, son combat pour une Haïti prospère, son humanité, son investissement au service des autres lui ont valu l’honneur d’être récipiendaire de plusieurs prix tant en Haïti qu’à l’étranger. 

Natacha Daciné
Secteur politique

Femme politique qui croit que le développement du pays doit passer par une nouvelle proposition et un nouveau système politique, Natacha fait partie des rares jeunes femmes haïtiennes qui s’impliquent activement dans la politique.  Elle est actuellement Secrétaire générale adjointe aux affaires internationales du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP), parti politique fondé en 1979 par l’éminent professeur Leslie François Manigat dont elle est membre depuis 2014. Féministe dans l’âme, elle ne rate jamais une occasion de donner son point de vue et de se faire entendre quand le besoin se fait sentir. Son leadership politique lui a valu la reconnaissance du département d’État américain qui lui avait octroyé une bourse de participation au programme IVLP (International Visitor Leadership Program).  


Lunie Joseph
Secteur médiatique

Au cœur de l’action et là où ça chauffe, il y a une femme journaliste qui ne reste pas seulement en studio, elle s’appelle Lunie Joseph. Depuis plus de cinq (5) ans, on la retrouve régulièrement sur le terrain pour informer la population. Pour elle, être journaliste aujourd’hui est un rêve devenu réalité. Elle est la vedette féminine de l’émission “Train Matinal” ou elle adore rapporter le news en live, les dérapages, les détonations, les jets de pierres et autres déboires qui s'y passent habituellement ne lui font pas peur. C’est d’ailleurs pour cela qu’on la surnomme “La Lunie du Béton”. 

Djenika Mars
Secteur éducatif

Djenika est la Fondatrice et Présidente de Refrain Littéraire, un club de lecture ouvert au public qu’elle a lancé au début de l’année 2019 dans le but d’inciter les jeunes à la lecture. Sensibiliser les jeunes à lire ; créer un réseau d’espace de vie, de rencontres, de libertés individuelles et collectives pour les amants de la bonne lecture ; mettre les écrivains au cœur des débats : tels sont les principaux objectifs de Refrain Littéraire.  Face au succès de son club pour adultes, elle a lancé une section pour enfants qui, selon elle, est nécessaire pour inculquer les bonnes méthodes et les bonnes manières dès le plus jeune âge. Dans un futur proche, elle et son équipe comptent étendre l’initiative sur les dix (10) départements en y installant un réseau de clubs de lecture et d’animation culturelle qui sera une alternative de soutien considérable face au manque d’équipements culturels dans tous les coins et recoins du pays.

Marie Isnise Romelus
Secteur droit des femmes

Isnise est la co-fondatrice de « Kolektif Zabèt Makandal pou yon lòt sosyete », une entité qui se donne pour mission de lutter contre les violences basées sur le genre (VBG) et de promouvoir les valeurs des Droits Humains et la langue créole. Elle a une fois été victime d’une tentative de viol par un voisin de confiance de sa famille, une expérience qui l’a fit grandir avec une forte envie de faire quelque chose pour que d’autres jeunes filles ne soient pas contraintes de vivre ce qu’elle a vécu. Marie Isnise, bien équipée pour mener ce combat, continue à œuvrer dans la prévention du VBG en collaboration avec des organisations nationales et internationales à travers des conférences, des échanges et des formations pour les membres de leur communauté.

Alberta Bouzi Forestal
Secteur éducatif

Née le 17 janvier 1962 à Saint Louis du Nord, Forestal Alberta Bouzi est professeure de Chimie et de Sciences naturelles depuis plus de vingt-cinq (25) ans. A côté de son statut de pédagogue, Forestal qui a le sens de l’éducation qui coule dans ses veines a aussi exercé dans le milieu théâtral particulièrement dans l’écriture, elle a étudié la technologie médicale et la dactylographie et le Droit. De part ces années d’expériences, Alberta qui a étudié à l’Ecole Normale Supérieure de 1990 à 1994 a formé d’innombrables générations de jeunes. Elle est une professeure chevronnée et très respectée.                      

Remise Belizaire
Secteur socio-culturel

Remise est la promotrice et Co-initiatrice du projet Konbit Sant Sosyokiltirèl Tomond (KSKT), une initiative noble qui vise à doter la commune de Thomonde et ses environs d’un centre socio-culturel moderne, équipé d’une bibliothèque et de salles de loisirs. Celle qui ne vit que pour le social a créé et coordonné l’Organisation des Femmes pour le Changement, le Progrès et l’Assainissement (OFCPAS). Toutes ses actions visent les plus faibles et les plus démunis, c’est ainsi qu’elle a prêté mains fortes à la réalisation de grands chantiers, tels que : S.O.S Village d’Enfants, école communautaire pour des enfants démunis ; Centre de Consultation Politique des Femmes (CCOFE HAITI). 

Duckencia Fleurival de Bourdierd
Secteur économique

Duckencia, entrepreneure sociale qui se soucie de l’environnement, a créé Haiplast Recycling S.A. dans le but d’apporter un appui concret à la lutte contre la dégradation de l’environnement. Pour les deux (2) derniers mois de l’année 2019, en dépit de la conjoncture préoccupante du pays, son entreprise a collecté 4,268.857 livres de matières plastiques soit environ 36,000.000 de bouteilles et 252,000.000 de sachets. Duckencia croit que pour qu’il y ait un vrai changement, il faut que les gens prennent conscience que chacun d’eux doit être le vecteur du changement que nous voulons tous/toutes pour notre pays et notre planète. 

Jessikah Mondelus
Secteur droit des femmes

Née au centre Raboteau des Gonaïves un 25 octobre, Jessikah Mondelus a fait ses études primaires aux Gonaïves avant d’entrer dans la capitale pour débuter ses études secondaires au Centre classique et culturel de Pétion-Ville où elle s’est toujours distinguée. Victime lors du tremblement de terre de 2010, Jessikah cachait ses cicatrices sous des foulards pour échapper aux moqueries et aux regards inquisiteurs de certains gens. En 2015, elle a decidé d’affronter sa peur du regard des autres. Par le biais de Be-U-Tifi, association qu’elle a crée, elle sensibilise les filles sur le culte de la personnalité, l’acceptation de soi et le bien-être personnel. Le revirement dont Jessikah a fait preuve lui a permis de devenir un modèle pour les jeunes de sa génération. La jeune fille timide a enfin enlevé les foulards qui cachaient ses cicatrices pour devenir une femme et une source d’inspiration.

          


arrow_left
arrow_right
Kettia Denescar
Secteur médiatique
Kattiana Duverneau
Secteur droit des femmes
Fabiola Coupet
Secteur médiatique
Thermidor Villane
Secteur agricole
Nadine Anilus
Secteur droit des femmes
Régine Tessa Diègue
Secteur droits des femmes
Sabine Martelly
Secteur droit des femmes
Natacha Daciné
Secteur politique
Lunie Joseph
Secteur médiatique
Djenika Mars
Secteur éducatif
Marie Isnise Romelus
Secteur droit des femmes
Alberta Bouzi Forestal
Secteur éducatif
Remise Belizaire
Secteur socio-culturel
Duckencia Fleurival de Bourdierd
Secteur économique
Jessikah Mondelus
Secteur droit des femmes

Actualités

La presse en parle

La presse joue un rôle important dans la vulgarisation de l’information. C’est dans un soucis de partenariat que les médias écrivent sur Femme Dofen Awards.

Femme Dofen
Le journal en ligne Dofen News a lancé ce 1 décembre le concours « FEMME DOFEN ». A travers ce dernier, la plateforme compte honorer les femmes leaders issuent de différents secteurs de par le pays.
Femme Dofen
Dofen News, le premier journal numérique féminin en Haïti, a lancé ce 1er décembre la série « Femme Dofen ». Cette dernière est organisée dans le but de récompenser des femmes qui font des travaux exceptionnels dans leur communauté.
Femme Dofen Awards
La plateforme en ligne Dofen News a lancé le 1er décembre 2019, "Femme Dofen Awards". Le prix consiste à mettre en valeur et récompenser 15 femmes évoluant activement et positivement dans leurs communautés respectives en Haïti.